Les 7 secrets pour courir plus vite
(PARTIE 3)

LE POIDS EST DU DOPAGE

Dans la deuxième partie de mon guide, je vous ai expliqué combien le poids des chaussures est un facteur important, tout comme le retour élastique. Mais la chaussure la plus légère n’est pas nécessairement la plus rapide (et la meilleure) pour vous en ce moment.

Prenons l'exemple suivant: supposons que vous ayez quatre chaussures de course, de poids différents.

 - Chaussure A: 280g

- Chaussure B: 230g

- Chaussure C: 190g

- Chaussure D: 150g

 Si vous faites une série de tests, il est très probable que la chaussure qui vous permet de courir plus vite n’est pas la plus légère (donc la D). Il est probable que ce soit plutôt la B ou la C. C’est parce que même la réduction excessive de poids peut empirer les temps. Voici les deux raisons principales:
 

Vous n'êtes pas encore habitué à une chaussure trop légère

Une chaussure légère a certainement moins de matériau amortissant qu’une plus lourde. Cela signifie qu’elle est beaucoup plus réactive et vous donnera des sensations très différentes auxquelles probablement vous n'êtes pas habitué. Il faut du temps pour s’adapter aux chaussures peu amorties et cela ne veut pas dire qu'initialement vos performances s’améliorent, au contraire. Cela peut prendre 2-3 semaines pour revenir aux niveaux précédents.

N.B.: à la fin de ce guide, j'expliquerai en détail comment s’adapter au mieux à une nouvelle paire de chaussures, et surtout comment accélérer le passage, en évitant les blessures et les problèmes qui peuvent surgir.

Vous souffrez de douleurs musculaires/articulaires

Par rapport aux sensations, une chaussure plus lourde et amortie peut vous faire sentir moins de gêne si vous n'êtes pas physiquement au top. Si vous ressentez moins de douleur, initialement vous allez courir sûrement plus et plus vite. Attention: j’ai dit INITIALEMENT.

En effet, choisir une chaussure très amortie pour éviter de ressentir de la douleur est probablement le choix le plus stupide que vous pouvez faire dans votre vie sportive. Vous devez agir sur la CAUSE et NON sur la conséquence.

En optant pour une chaussure plus lourde et amortie, vous devrez faire face à deux complications. La première est qu'une fois que le corps sera adapté au nouvel amortissement, les problèmes qui vous tourmentaient auparavant vont se représenter à cause de la mauvaise stabilité, due au moelleux des matériaux. La deuxième est que les temps vont inévitablement se rallonger. Votre performance aussi diminuera.

"Choisir une chaussure très amortie pour éviter la douleur est probablement le choix le plus stupide que vous pouvez faire dans votre vie sportive. Il faut agir sur la CAUSE et NON sur la conséquence."

Comment choisir la chaussure pour gagner 30 s/km


Nous arrivons à la question pour laquelle vous m’avez suivi jusqu’ici:
"Comment choisir la bonne chaussure pour moi, celle qui me permettra de courir au maximum de mon potentiel?".

Je sais que vous désireriez une réponse facile, comme "achetez le modèle de cette marque". Mais ce n'est pas le cas.

LA CHAUSSURE EST VOTRE MEILLEUR ENTRAÎNEUR

Comment Luca? La chaussure, un entraîneur? Es-tu fou?
Non, je ne suis pas fou et maintenant je vais expliquer le sens de cette phrase.

Je vais vous faire acheter des chaussures avec des caractéristiques spécifiques, ce qui vous aidera à changer votre course au fil du temps. Vous serez donc prêt à courir plus vite et plus longtemps.

J'aime définir ma méthode ITÉRATIVE, parce que vous serez en mesure d’améliorer considérablement vos performances chaussures après chaussures.

LA MÉTHODE ITERATIVE


1) Prenez une balance de cuisine (il suffit qu’elle ait la précision d’un gramme).

2) Mettez sur la balance la paire de chaussures que vous utilisez habituellement pour courir (et avec laquelle vous vous sentez bien) et notez le poids.

3) Achetez une paire de chaussures qui pèse 20-30gr de moins que vos chaussures actuelles. Plus tard je vais vous indiquer les autres caractéristiques que doivent avoir les chaussures. Pour l'instant je veux me concentrer sur ce point pour vous faire comprendre le concept. Interdiction absolue d'acheter des chaussures plus lourdes. Essayez dans la mesure du possible de rester sur la même marque. En effet, changer de marque peut également signifier changer la technologie d'amortissement et donc modifier de manière significative la stabilité de la chaussure.

4) Pendant la première semaine, utilisez la nouvelle paire SEULEMENT comme chaussures de tous les jours (travail/loisir). Interdiction absolue de les utiliser pendant la course. De cette façon, les matériaux vont commencer à prendre la forme de votre pied, mais surtout votre SNC (système nerveux central) commencera à changer la réponse de vos articulations à la nouvelle chaussure. Qu'est-ce que cela signifie? Que vous commencerez à vous adapter à une nouvelle réactivité: vos muscles seront plus actifs et la réponse de vos tendons sera plus rapide.

5) À partir de la deuxième semaine, vous pouvez commencer à utiliser les nouvelles chaussures dans les séances d'entraînement plus légères. L'idéal serait de faire coïncider cette semaine avec la semaine de décharge de votre programme. Interdiction absolue de participer aux compétitions et de faire des courses longues et de haute intensité. Pendant cette phase, il est obligatoire d'écouter bien votre corps: au moindre signe de problème vous devez revenir à la phase 4 pendant au moins 5 jours (puis continuer à utiliser uniquement les chaussures précédentes dans les entraînements).

6) Si la semaine numéro 2 s’est passée sans problèmes, alors vous pouvez commencer à les utiliser TOUJOURS dans les séances d'entraînement. Attendez la quatrième semaine pour les compétitions.

7) Un mois avant que les chaussures ne soient à jeter, recommencez par la phase 3. De cette façon vous aurez la juste marge pour bien réussir l'adaptation.
 

Quels sont les avantages de la méthode itérative?


La méthode itérative vous amènera étape par étape et de manière GRADUELLE, à utiliser des chaussures de plus en plus légères, rapides et réactives (et moins amorties). Mais ce n'est pas le seul avantage. Vos muscles et vos articulations s'adapteront progressivement pour devenir plus forts et plus rapides. Ensuite, non seulement vous courerez plus vite mais vous réduirez également les risques de vous blesser.

Cela sera possible car avec un matériau moins amortissant, il y aura plus d'énergie cinétique que votre corps devra apprendre à gérer. Mais ne vous inquiétez pas, ce ne sera pas un problème. En suivant la méthode pas-à-pas sans forcer, l'adaptation sera progressive et sans risque.

Ci-dessous, j'ai inclus des informations très importantes qui complètent la méthode et la rendent unique et extrêmement efficace. Mettez-les en pratique lorsque vous achetez vos chaussures.
 

L’ASTUCE DU PLIAGE

Cette astuce consiste à prendre la chaussure entre deux mains comme dans l'image, en essayant de la plier en deuxElle doit se plier seulement à l'avant (comme sur la photo). Si toutefois elle devait se plier au milieu, jetez-la.
 

LE PRINCIPE DE L’ENFANT

Quand vous pliez la chaussure en deux, faites-le comme si c’était un enfant de 10 ans à le faire. Si c'est trop facile de plier les chaussures, alors ces chaussures ne sont pas pour vous. Les chaussures qui se plient trop facilement ont un retour élastique très faible et ne vous aident donc pas à récupérer l'énergie.

TEST SUR LA ROUTE

Les chaussures ne doivent pas seulement être testées dans le magasin, mais elles doivent être testées dans la rue. Allez dans un magasin spécialisé et prenez des accords avec le propriétaire. Normalement, pour les clients fixes, il y a la possibilité de changer les chaussures (dans un délai raisonnable) si vous n'êtes pas bien. Cela vous permettra de les essayer "sur le terrain" là où ça compte vraiment, et pas seulement dans le magasin. Considérez aussi que, comme je l'ai déjà expliqué dans la méthode, il est normal qu'au départ elles vous donnent un peu d'inconfort. De toute évidence, elles ne devraient pas vous faire mal. Si elles vous font mal, changez-les immédiatement.

SEMELLE PARFAITE

Vous voyez des semelles en gel ou en caoutchouc et vous pensez tout de suite: "Qui sait si elles sont confortables!". Sûrement au début vous aurez une sensation merveilleuse. Puis, après quelques jours d'adaptation, l'effet disparaîtra. En retour, vous vous assurerez que la partie de l'énergie cinétique qui pourrait être réutilisée pendant la phase d'impulsion est dispersé de façon irréparable. Comme avec des chaussures amorties. Adieu la performance!
Pardonnez-moi si je me répète, mais si vous devez mettre une semelle dans vos chaussures, alors assurez-vous que ce soit quelque chose qui vous fait améliorer drastiquement et non empirer (sans le savoir). Notre Ares One, grâce aux propriétés connues du carbone agit comme un véritable ressort. Le "chargement" se produit pendant le roulage et est réalisé grâce au déplacement du poids du pied de l’arrière à l’avant, d'une manière complètement naturelle. Quelques instants avant la phase de vol, elle revient en position neutre, libérant l’énergie accumulée précédemment.

Ci-dessous vous pouvez voir la différence de retour élastique, avec et sans notre semelle Ares One. Sensational, n’est-ce pas?
 

En résumé


- Toutes les chaussures réduisent vos performances car elles sont fabriquées avec une technologie amortissante.

- La seule façon de réutiliser l'énergie de votre course est d'utiliser une semelle intermédiaire ou une semelle COMPLÈTE en fibre de carbone.

- Il n'existe actuellement aucune chaussure de course intégrant cette technologie.

- La semelle Ares One est la seule solution existante en fibre de carbone qui ne disperse pas l'énergie pendant la foulée et améliore les performances.

- Le poids d'une chaussure est très important. Moins de poids équivaut à plus de performance (c’est comparable à du dopage).

- Pour courir avec des chaussures très légères, vous devez être habitué, sinon la performance peut empirer.

- Les chaussures très amorties “anesthésient” temporairement les douleurs et semblent donc une solution intelligente (même si en réalité ce serait la plus stupide).

- Le corps s'adapte à moins d'amorti, en renforçant la musculature et accélérant la réponse articulaire. Cela entraîne une amélioration du temps et une réduction des risques de blessures.

- Il est donc possible, grâce à l'utilisation programmée de certaines chaussures, d'améliorer considérablement vos performances.
Italia
Spain