La science de la course

Imaginez de faire tomber une bille de fer sur le sable: la bille va s’enfoncer sans rebondir. Si vous la laissez tomber sur du ciment, au contraire, elle rebondira.

Le sable absorbe toute l'énergie de la bille sans la restituer tandis que le ciment en restitue une partie, ce qui permet à la bille de retourner vers le haut.

Si vous avez déjà couru sur le sable, vous savez que c’est extrêmement fatigant. Comme pour la bille, chaque fois que vous appuyez vos pieds sur le sol, vous ne recevez pas d'énergie du bas. Donc, vous devez compter uniquement sur la force musculaire, faisant ainsi beaucoup plus d'efforts.

Les matériaux et les surfaces sur lesquelles vous courez changent beaucoup votre performance. Pour cette raison, leur choix est crucial.

Les problèmes des chaussures de sport

Durant la foulée, le pied touche le sol sur une zone et quitte le sol sur une autre zone. Sur l’endroit où le pied s’appuie initialement on reçoit une quantité incroyable d'énergie, égale à environ 3 fois notre poids corporel.

Il faudrait donc que vos chaussures emmagasinent cette énergie sur le premier point et la restituent au dernier, quelques instants avant d’éloigner le pied du sol. De cette façon, vous pourriez obtenir une poussée supplémentaire.

Malheureusement, l’EVA et tous les dérivés du caoutchouc couramment utilisés dans les chaussures de sport, restituent l'énergie au même point où elles sont déformées, au mauvais moment et dans une zone absolument inutile.

Comme vous pouvez le voir dans cette étude, 100% des participants pendant la course dispersaient énergie dans l’articulation métatarso-phalangienne. En d'autres termes, la chaussure au lieu de rendre l’énergie dans la dernière phase de la foulée, lui en enlevait une partie.

Cela signifie qu’à cause de vos chaussures vous courez beaucoup plus lentement, vous faîtes plus d'efforts et sautez moins que ce que vous pourriez.

Les semelles Ares: retour élastique

Nos semelles, insérées dans une chaussure de sport commune, vous permettent d'améliorer considérablement les performances. Ceci est possible car, grâce à une structure particulière en arc constituée de plusieurs couches élastiques de fibre de carbone et de Kevlar, elles accumulent l'énergie dans la première phase de la foulée et la rendent à la dernière.

Phase 1

Au moment où le pied touche le sol, elles se plient de façon naturelle grâce au poids de l'utilisateur. Ainsi, l'énergie cinétique de cette zone se transfère à la semelle et ne se disperse pas dans la chaussure ou pire encore dans les articulations.

Phase 2

Dans la phase finale de la foulée, elles retournent à la position neutre, rendant au bon point l'énergie accumulée. De cette façon, vous aurez une poussé supplémentaire, à chaque pas.
Comme vous pouvez le voir dans cette étude, sur 20 participants, 10 (soit 50%) ont bénéficié d'un retour d'énergie positive. Pratiquement comme si une main les avait aidés à chaque soulevé de terre.

L'autre 50% a considérablement réduit la perte d'énergie, si bien que dans certains cas, elle est presque nulle. 

Le drop rigide

Les semelles Ares, ont un drop (différence de hauteur entre le talon et l’avant-pied) accentué. De plus, la rigidité de la structure permet de maintenir efficacement le drop même pendant la course.

Cela a pour conséquence de commencer chaque foulée avec le tendon d'Achille plus raccourci par rapport à ce qui survient normalement. Ainsi, vous pouvez emmagasinez plus d'énergie, même à l’intérieur de votre structure musculo-squelettique et en conséquence votre corps peut en utiliser plus dans la phase d'impulsion. 

Le drop rigide des semelles Ares contribue à améliorer la vitesse de la course, tout type de saut (même sans élan) et l'explosivité en général.

En s’habituant à travailler de cette manière, l'activation du triceps sural se renforce après quelques utilisations. Voilà pourquoi il est possible d’obtenir une amélioration même en utilisant les semelles Ares pendant l’entrainement, sans nécessairement les utiliser dans les compétitions.

Les semelles Ares sont sûres

En utilisant les Ares, différents paramètres de la course et du saut sont modifiés de façon significative. Il est donc nécessaire de les introduire progressivement dans votre séances d'entraînement.

Une fois que la phase d'adaptation est terminée, il est possible d’exploiter au maximum les semelles, sans aucun problème.

Moins de blessures

En transférant l'énergie cinétique de la première phase de la foulée à l'intérieur de la semelle, l'énergie ne retourne pas dans les articulations supérieures (cheville et genou). Cela permet de réduire énormément le risque d'accidents dus aux impacts continus sur le terrain.

Plus de confort

Un silicon spécial en mousse à mémoire de toute dernière génération permet au pied de s’approcher plus doucement à la structure en fibre de carbone et à la chaussure, ce qui améliore le confort de l’ajustement.

Protection totale

Dans la structure des Ares est présente une couche de kevlar, le même matériau composite utilisé dans les gilets pare-balles. Cela implique que dans le cas malheureux d'une rupture complète de la semelle, les fibres de carbone restent en place et ne causent pas d’ennuis à l'utilisateur.

Certifiées

Nos semelles ont été testées pendant des années en laboratoire et dans de nombreux tests in vivo, pour assurer aussi la pleine sécurité à court et à long terme. De plus, elles sont utilisées avec succès par des milliers de personnes dans le monde.

Équipe d'élite

Notre équipe est composée d'ingénieurs, de médecins et de personnel médical avec des décennies d'expérience et d'études dans le domaine du sport et des matériaux composites.

Fabriqué en Italie

Les semelles Ares sont entièrement conçues et fabriquées en Italie, en collaboration avec l'un des plus importants incubateur d’entreprises innovantes et technologiquement avancés du pays.

Academic Research

  • Influence of midsole bending stiffness on joint energy and jump height performance.
    (2000 Feb. / PMID: 10694134)
  • Influence of initial foot dorsal flexion on vertical jump and running performance.
    (2006 Mar. / PMID: 16540846)
  • Shoe midsole longitudinal bending stiffness and running economy, joint energy, and EMG.
    (2010 Sep. / PMID: 19918197)
  • Does Specific Footwear Facilitate Energy Storage and Return at the Metatarsophalangeal Joint in Running? 
    (2013 Oct. / PMID: 24203172)

Prenez une décision, maintenant.
Gagnez votre guerre.

Garantie 30 jours satisfait ou remboursé
Livraison gratuite
Italia
Spain