David Di Segni

Physiothérapeute - Mdm Fisioterapia

Nos Ares n’améliorent pas seulement la performance sportive, mais elles réduisent également les risques de blessure et protègent vos articulations en améliorant l’amorti. C'est ce qui a été testé dans les essais de David Di Segni, physiothérapeute de Rome chez Mdm Fisioterapia. David a fait trois types de tests différents: le premier sur lui-même en utilisant Ares dans le déroulement normal de la journée et a constaté un amortissement meilleur et moins de fatigue générale. Les tests ont également vu un patient opéré d'une fracture du plateau tibial qui se plaignait de douleurs au genou encore forte pendant la course et un coureur de 65 ans avec une déchirure du muscle semi-membraneux avec lésion de 5 cm. Dans les deux cas, les résultats ont été impressionnants et les Ares One «sur les athlètes blessés peuvent vraiment être une grande aide à la reprise du mouvement sportif, un soutien précieux pour contrôler les symptômes non seulement du pied, mais aussi des articulations supérieures tels que le genou et la hanche ...» Comme le souligne encore David, «la sensation de facilitation de la course est claire, et cette caractéristique est ce qui va probablement convaincre de continuer à utiliser les semelles même après la période de récupération d’une blessure, pour tirer profit des avantages en termes de performance.».

Cliquez ici pour lire l’article complet en italien

 

Vous trouvez l'article traduit ci-après.

 

On dit souvent que la publicité est l'âme du commerce… Intrigué par une vidéo postée sur les réseaux sociaux, j'ai décidé de contacter l’entreprise pour pouvoir essayer et tester les semelles Project Ares d'un point de vue physiothérapique. Comme toutes les nouveautés qui apparaissent sur le marché, il arrive souvent qu’à priori on donne des “jugements” sur les éventuels dommages ou améliorations des performances sans connaître les résultats des tests sur le produit.

 

L’entreprise, qui fait partie de Cesenalab, a tout de suite été très disponible et enclin à mes tests, heureux d'enquêter sur les aspects de leurs produits et dans les trois jours, le courrier a frappé à la porte de mon bureau et m'a consigné le colis. Dans une boîte noire élégante avec le logo imprimé sur le dessus, reposent les semelles, signe de soins pour l'emballage et fournit au client une sensation “d’exclusivité" d'achat. Les instructions, bien que superflues pour une paire de semelles, peuvent être utiles pour qui a peu de familiarité, mais je crois que l’entreprise travaille pour améliorer cet aspect communicatif et pour fournir une importante valeur ajoutée à leurs clients.

 

 

Les semelles sont nées d'une idée très simple, mais c’est de ce genre d'idées que les vraies innovations naissent. Elles présentent une forme classique du pied en carbone (3 couches) et kevlar, une couche très fine de 3 mm de mousse à mémoire de forme (matériau fantastique souvent utilisé pour les oreillers et les matelas, qui a la caractéristique de se modeler au poids, en fournissant en même temps support), et une couche pour le revêtement de surface en coton. En les prenant en main, on perçoit immédiatement une solidité et robustesse, ainsi qu'une rigidité clairement associée à une légèreté qui sera la vraie caractéristique des semelles. Le matériel en carbone est ce qui m'a le plus étonné, car je connais parfaitement ses caractéristiques d'élasticité et sa capacité à amortir les vibrations, outre sa grande robustesse.

 

Test avec les semelles: J'ai décidé d'effectuer trois types de tests et de comparer les réponses obtenues pour avoir une idée claire du produit. Le site contient de nombreux témoignages d'athlètes, et ce ne sera pas le mien qui pourrait faire pencher la balance dans le domaine du sport. En tant qu'expert en physiothérapie, j'ai décidé au lieu de les utiliser dans trois situations différentes. 


 

1) Utilisation quotidienne: Vu que je ne suis pas un coureur, je ne serait pas en mesure d'apprécier les caractéristiques de la poussée et de mesurer une amélioration de la performance .. En travaillant toute la journée et marchant beaucoup, j'ai décidé de les porter pendant environ 10 jours. Les trois premiers jours ont été vraiment fatigants! J'accusais une douleur au talon et surtout une grande douleur dans les mollets, comme du à un effort excessif. Ce symptôme est causé par la rigidité des semelles, ce qui rend le travail plus difficile au mollet, donc il fallait s'y attendre. Cependant, passés les premiers jours d'adaptation, j'ai commencé à percevoir les avantages, avec moins de fatigue à la fin de ma journée de travail, et accusant une diminution de la douleur que je ressens souvent le soir, au niveau lombaire. Donc, en ce qui me concerne, je peux certainement apprécier les avantages d'amortissement, et la diminution de certains ennuis non pathologiques.

 

2) Test sur un patient opéré pour une fracture du plateau tibial: Parmi les patients que je traite dans mon studio il y a un garçon qui, il y a environ 8 mois, a subi une fracture très mauvaise du plateau tibial. Réhabilité et de retour à son activité sportive intense (il pratique du cross training et fait des séances d'entraînement très intenses), il continue d'accuser une douleur au genou très intense pendant la course, probablement en raison d'un problème lié à la présence de la plaque de titane, toujours présente. Le test avec lui contemple des séances d'entraînement quotidiennes avec course entrecoupées de divers exercices et sauts, les caractéristiques de la discipline qu'il aime pratiquer. Je lui ai demandé de ne pas changer le type d'entraînement exprès pour tester les différences en termes de douleur. À la fin de la session, il accuse certainement une amélioration des symptômes, et le genou est beaucoup moins gonflée que d'habitude, signe que pendant l’entraînement le genou a subi moins de “fatigue” et moins de stress. Du point de vue de la performance, il n'a pas réussi à percevoir une amélioration des temps de course, mais il était sûr d'une sensation de projection en avant pendant la course, ce qui l’a rendu très satisfait du test, et surtout de l'amélioration de la douleur éprouvée, donc j'ai eu du mal à me faire restituer les semelles!

 

3) Test sur un patient de 65 ans, coureur qui a subi une série de blessures musculaires:
 Ce patient a subi une série de blessures musculaires avec une dernière déchirure du muscle semi-membraneux avec une lésion de 5 cm. Vu l'âge du patient et les rechutes fréquentes, cette lésion a été traitée de façon très méticuleuse, en évaluant le développement avec divers examens d'échographie, de sorte que la cicatrice se guérisse parfaitement. A la fin, on a fait des séances de fibrolyse pour la rendre plus élastique et structurellement plus connectée au tissu musculaire adjacent. Malgré une reprise progressive du geste sportif et sous le contrôle d'un grand entraîneur, il persistait encore un certain malaise après environ 10 km de course, qui rappelait au coureur la zone de la lésion. Dans ce cas aussi, nous avons effectué un test d'environ 10 jours, et réévaluer le patient à la fin du test. Il y a eu une amélioration des symptômes d'au moins 70%, tant qu’il a pu participer à une course amateur, de façon agile, et sans grandes difficultés, en réussissant à terminer le semi-marathon. Encore une fois j'ai eu du mal à me faire restituer les semelles, vu le résultat. Dans ce cas, le coureur a était plus précis, et a aussi pu m’offrir de meilleures sensations de la course, et de ses temps.

 

Conclusions test sur les semelles Ares: Pour être honnête, je pense que l'utilisation de ces semelles est un grand pas en avant pour ceux qui cherchent à se perfectionner et à améliorer leurs performances. Les portez est clairement une aide qui n'est pas quantifiable de façon objective, de ma part, car peuvent intervenir des facteurs placebo, mais certainement je peux évaluer certains aspects de ma compétence, comme la douleur, la contracture musculaire ou l'enflure. J’ai bien aimé les semelles Ares, et mes patients aussi! Ce n'est pas un produit pour tous, et le coût élevé est un premier “mur”, mais je suis convaincu que sur les athlètes blessés, elles peuvent vraiment être d’une grande aide à la reprise du mouvement sportif, ou au moins un bon support pour contrôler les symptômes non seulement des pieds, mais aussi des articulations supérieures, comme le genou et la hanche, en plus d'un stress mineur pour la colonne vertébrale au cours des séances de course. En outre la sensation de facilitation à la course est claire, et cette caractéristique est celle qui va probablement convaincre de continuer à utiliser les semelles après la période de récupération d’une blessure, pour tirer profit des avantages en termes de performance.

 

Italia
Spain